Archives de catégorie : Quartier 18

La curée des rats – chapitre 4 et fin

A cet ordre du chef, l’homme désigné lança sa torche dans l’arène. Il plut du feu sur tous les Lucullus. Il s’éleva un cri comme celui de plusieurs enfants qu’on égorgerait et une petite fumée roussâtre perça l’air en tire-bouchon. … Lire la suite

Publié dans Quartier 18, Sensibles s'abstenir, Sequana ancien, Sequana moderne | Tagué , | Laisser un commentaire

La curée des rats – chapitre 3

Par toutes les grilles ouvertes au bout des rigoles, et sans doute par bien d’autres soupiraux masqués, apparurent aussitôt quelques rats attirés par l’immense régal. C’étaient les tirailleurs. Plusieurs, détachés de ce premier peloton, s’avancèrent sur la pointe des pattes … Lire la suite

Publié dans Quartier 18, Sensibles s'abstenir, Sequana ancien, Sequana moderne | Tagué , | Laisser un commentaire

La curée des rats – chapitre 2

Mais nous voici parvenus au pied d’un mur circulaire ou à peu près circulaire, car rien dans cet endroit ne présentait une forme correcte, un dessin arrêté ; la substance même des objets n’avait rien de la réalité ordinaire. Les échelles … Lire la suite

Publié dans Quartier 18, Sensibles s'abstenir, Sequana ancien, Sequana moderne | Tagué , | Laisser un commentaire

La curée des rats – chapitre 1

A travers des terrains spongieux, rendus plus mous encore par de grosses pluies tombées depuis plusieurs jours, nous nous acheminâmes, le général de la salubrité en tête, vers le point de l’établissement où nous attendait ce beau spectacle. Douze hommes … Lire la suite

Publié dans Quartier 18, Sensibles s'abstenir, Sequana ancien, Sequana moderne | Tagué , | Laisser un commentaire

Le condiment des fées

« Pour les voyages au long cours et les excursions dans les climats lointains, Alexandre Bornibus a inventé la moutarde en tablettes sèches. Pour en faire usage, on en gratte avec un couteau la quantité que l’on désire sur son assiette, on … Lire la suite

Publié dans Quartier 18, Sequana ancien, Sequana moderne | Tagué , | Laisser un commentaire