La grève des musiciens

On a beaucoup parlé d’une grève des musiciens de l’Opéra, une véritable grève en sourdine, puisque ces messieurs jouaient aussi piano que possible. Le public s’est demandé ce qu’était devenu cet orchestre autrefois si puissant et si bien nourri, dont le chef s’agitait en vain pour enjoindre aux cuivres de forcer la note et aux violons de racler avec énergie. Aujourd’hui, nous apprenons enfin que la bonne harmonie est rétablie et que la conspiration du silence a cessé. Une augmentation d’appointements ayant été promise, il y a eu aussitôt augmentation de son. Tout est bien que finit bien.

orchestre d'animaux

Publicités
Cet article, publié dans Quartier 5, Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s