Les cannes en deuil

Le doyen des marchands de cannes, le sieur Fornici, dit la Boule-d’Or, vient de mourir en son domicile de la rue de Potier, à l’âge de cent-deux ans et trois mois. La Boule-d’Or avait été successivement garçon pâtissier sous Louis XV (il avait alors quatre ans), garçon de bureau aux finances sous Louis XVI, soldat sous la Révolution et sous Obéron Ier, de la main duquel il avait été décoré à l’île de Lobau ; puis enfin figurant, marguillier, dentiste en plein vent, et finalement marchand de cannes, le seul état qui lui ait rapporté quelque chose.

Fornici

Publicités
Cet article, publié dans Portraits, Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s