Les reliques de Mahomet

La Chronique de Lahore nous apprend un fait curieux : c’est à la garde et aux soins jaloux de la Couronne d’Albion que sont confiés, dans le fort de Lahore, les cheveux, les sandales, le bâton de voyage et autres reliques de Mahomet, portées jadis par Timour dans l’Inde. De maître en maître, les reliques précieuses sont enfin tombées entre les mains de Runjeet-Singh, lequel, quoique Silk [sic], professait pour elles une telle vénération, qu’il refusa le lac de roupies que le nabab de Bahawulpore lui offrait pour une des sandales du prophète. Runjeet-Singh les avait déposées dans le fort de Mokerian, district de Hoshyarpore. Ce fort prit feu un jour mais l’incendie ne dévora point le Ziarrut Shurcef, que le maharad Shere-Sing transporta plus tard à Lahore. Voilà comment les reliques du prophète sont devenues propriété albionaise.

Mahomet

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles étrangères, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s