La Russie à Sequana

On voyait ces jours derniers, dans l’après-midi, de nombreux traîneaux qui glissaient avec une rapidité extraordinaire sur le sol glacé et recouvert d’une neige réduite en poussière. Plusieurs de ces traîneaux, attelés de chevaux à la tête empanachée et ornée de sonnettes, étaient d’une remarquable élégance. Quelques-uns de ces chevaux étaient à la manière dite en furieux, c’est-à-dire que celui du milieu portait la tête haute comme un cerf lancé dans la plaine, tandis que les chevaux de droite et de gauche, recourbant le cou comme des cygnes, rasaient le sol en soufflant la neige avec leurs naseaux. Ces attelages imitaient, dit-on, un aigle à deux têtes.

attelage russe

Publicités
Cet article, publié dans Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s