Le diable de Peckham

Le texte ci-dessous reproduit une plainte reçue par le lord-maire de New-London. Elle ne manquera pas d’intéresser les amateurs d’étrange forcément avides de nouveautés.

« Il apparaît que certains individus (comme le croit l’auteur, des plus hauts rangs de la vie) ont fait un pari avec un compagnon malicieux et téméraire, qu’il n’accepterait pas la tâche de visiter plusieurs villages près de New-London sous trois déguisements différents : un fantôme, un ours et un diable ; et, de plus, qu’il n’entrerait pas dans le jardin d’un gentleman dans le but d’alerter les occupants de la maison. Le pari a néanmoins été relevé et accepté et le vilain pusillanime a réussi à priver sept dames de leurs esprits, dont deux ne semblent pas s’en remettre mais au contraire devenir des charges pour leurs familles.

Dans une maison, l’homme a sonné la cloche et comme la domestique venait ouvrir la porte, ce plus que brutal a surgi dans le costume pas moins qu’horrible d’un spectre parfaitement imité. En conséquence, la pauvre fille s’est pâmée en un instant et n’a plus, depuis ce jour, retrouvé ses esprits.

L’affaire s’est poursuivie quelque temps et, étrangement, les journaux sont toujours muets sur le sujet. L’auteur a raison de croire qu’ils ont toute l’histoire au bout de leurs doigts, mais que des intérêts les poussent à garder le silence. »

crane

Publicités
Cet article, publié dans Sensibles s'abstenir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s