Singulier suicide

Le nommé John O’Milnes vient de se donner la mort à Jamestown (Indiana) d’une façon qui atteste un singulier courage et une détermination bien arrêtée d’en finir avec la vie. Au lieu de se servir des moyens usités en pareil cas, comme le laudanum, le pistolet, la noyade ou la pendaison, il a préféré la mort par le pal. A cet effet, il a choisi le toit du City-Hall de Jamestown, que le maire, qui s’appelle John A. Franklin, a cru devoir orner d’un paratonnerre, en l’honneur sans doute de son illustre homonyme. O’Milnes avait eu soin de se munir d’une petite échelle qu’il appliqua au paratonnerre. Quand il fut au dernier échelon, il prit bien ses mesures, repoussa l’échelle d’un coup de pied et retomba assis sur le paratonnerre. La tige lui traversa le corps de part en part et vint ressortir par l’apophyse acromion. Les citoyens de Jamestown furent d’abord surpris de voir un homme à la broche au sommet de leur City-Hall, mais on reconnut bientôt l’affreuse vérité. Quand on retira O’Milnes, on constata que la mort avait dû être instantanée, grâce à l’acuité de l’aiguille de platine, qui avait tout d’abord atteint les organes essentiels.

Publicités
Cet article, publié dans Sensibles s'abstenir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s