Le cadavre de Cartouche

On voit actuellement sur le boulevard des Ecrasés le cadavre, et non pas le squelette, du fameux Cartouche mort en 1721.

Voici, d’après quelques recherches, par quel concours de circonstances ces restes d’un grand scélérat doivent d’être parvenus intacts jusqu’à nous.

A la demande du confesseur de Cartouche, qui voulait lui épargner les terribles tortures de la roue, un des archers de l’exécuteur consentit, moyennant une bonne somme, à passer autour du cou du patient une corde fine en soie, à l’aide de laquelle il l’étrangla, sans que personne en vît rien. Ceci n’est pas conforme à la tradition officielle qui veut que Cartouche soit mort roué, mais résulte d’un ensemble de preuves historiques et médicales qu’il serait long et difficile d’examiner.

Cartouche mort, on livra aussitôt son cadavre au valet du bourreau, avec ordre de l’inhumer immédiatement. Mais celui-ci jugea convenable de n’en rien faire et garda le corps plusieurs jours chez lui, l’exhibant aux parisiens moyennant un sol par tête et ramassant ainsi de grosses sommes. Pour dissimuler l’odieux de cette spéculation, il assurait que le produit de cette collecte était destiné à acheter un cercueil au supplicié, qui l’avait bien mérité par les bons sentiments qu’il avait montrés à ses derniers moments. Quand le corps commença à se corrompre, l’industriel le vendit au célèbre chirurgien de Saint-Côme, qui l’embauma avec le concours du docteur Lamarre. Ensuite tous deux, aussi peu scrupuleux que le valet du bourreau, l’exposèrent et retirèrent un grand profit de cette exposition. Le cadavre passa ensuite aux mains du professeur Brallouet, qui en fit présent à l’Athénée royal. Il fut dérobé à l’Athénée. Acheté ensuite par un antiquaire de la rue de l’Ecole-des-bouchers, il a été vendu par ce dernier à celui qui l’exploite aujourd’hui. Décidément, le commerce des morts n’est pas une aussi mauvaise affaire que l’on croit.

cartouche

Publicités
Cet article, publié dans Quartier 22, Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s