L’homme volant de Malaga

Il y a en ce moment, à Massalia, des acrobates si merveilleux qu’on les a surnommés les Frères volants. C’est une simple métaphore ; mais s’il faut en croire un journal du Midi, cette épithète s’appliquerait au propre à Francisco Orujo, cultivateur de Malaga. Ce nouveau Dédale aurait construit un appareil “ consistant en petits éventails adaptés aux talons de bottes et en deux grandes ailes qui, partant de la ceinture, vont jusqu’au cou et sont mises en jeu par les mains. ” L’inventeur, qui compte perfectionner son œuvre, se serait déjà élevé dans les airs à une hauteur de plus de deux cents mètres, naviguant dans toutes les directions, même avec le vent contraire, et aurait fait un voyage aérien de plus d’une lieue en un quart d’heure. De nouveaux renseignements nous sont promis. Attendons.

mephisto

Publicités
Cet article a été publié dans Anecdotes en tous genres, Hors les murs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s