Les gorgones de portails

« Ces engeances pullulent à Sequana. Certains passants en ont même fait les frais. Nous militons avec la dernière vigueur pour leur retrait et leur mise au secret et prenons le bureau de la salubrité publique à témoin ! Qu’on les stocke dans la réserve du ministère des affaires étranges ou qu’on les brûle ! Mais qu’on nous en débarrasse !  »

Tiré du livret Dehors, les feys ! de Eudes de Xenos

Publicités
Cet article, publié dans Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s