L’écorché vivant – chapitre 4

Nous nous levâmes, et, entrant dans le Wine room ou pièce réservée, nous frappâmes à la porte intérieure. Quelqu’un vint ouvrir et répondit à mon compagnon :

– Attendez ! L’homme remet sa peau.

Cinq minutes après, nous étions introduits. Le Chinois était étendu sur un lit de ouate ; ses yeux étaient fermés, il semblait souffrir.

– Voici des gentlemen qui désirent vous parler, dit le manager.

Le Chinois regarda et dit :

– Attendez un instant. Cela cuit encore !

Le Chinois ne se fit pas prier pour nous raconter son histoire, et, sur les instances de mon ami, il se décida à donner les explications que nous réclamions. Seulement, il nous pria de nous rapprocher, afin que le manager n’entendit point, défense lui ayant été faite de révéler son secret.

Li-Miao-Sing se trouvait, il y a cinq ans, dans l’armée insurrectionnelle des Mai Pings, « mais, nous avoua-t-il, le diable me tenta et je fis un vilain métier ; je fus envoyé comme espion dans le camp des Fils-du-Ciel et je trahis mes frères. Les Tais Pings ayant remarqué mon absence prolongée, jurèrent par Hang-Sew-Tseven (c’est le fondateur de leur secte) de se venger du parjure.

Huit jours après, j’étais pris. La vengeance des Tais Pings fut atroce. Ils me condamnèrent à être tailladé en dix mille morceaux. Quelle torture ! Je fus attaché à un poteau, et le bourreau, à l’aide d’un couteau aigu et effilé comme un rasoir, m’arracha par lambeaux toute la peau du corps. Ce qui se passa, je ne le sais. Il me semblait que j’étais plongé dans un bain d’huile bouillante. Je perdis connaissance. Quand je revins à moi, étonnant d’être encore vivant et éprouvant d’atroces souffrances, j’étais étendu sur une sorte de tamis imbibé d’huile, et un homme était auprès de moi.

La suite à la prochaine livraison

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles étrangères, Sensibles s'abstenir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s