L’écorché vivant – chapitre 1

Je n’y croyais pas. Je n’y voulais point croire. Proposer à mon rédacteur en chef d’aller vérifier le phénomène, c’était m’exposer à obtenir un éclat de rire pour toute réponse. Pour ma part, je doute de tout, mais je ne nie rien. Donc, sans rien dire, à l’insu de mes meilleurs amis, auxquels je n’aurais pu cacher le but de mon voyage, je m’élançai vers le chemin de fer du Nord. Ceci se passait dimanche soir et lundi à six heures du matin, je faisais mon entrée dans la ville de New London.

Je courus aussitôt chez l’ami qui m’avait écrit, et qui, soit dit en passant, est un des plus agréables du Faery Gazette. Il sourit en me voyant entrer :

– Je savais bien que vous viendriez ?

– Mais, demandai-je en hésitant, est-ce vrai ?

– Aussi vrai que possible.

– Et je pourrai le voir ?

– Ce soir même à Trinity Square, vous savez, auprès de la Tour, à la Bluebells tavern

– C’est inouï, murmurai-je.

– Mon cher ami, rien n’est impossible : ce que vous verrez, si excentrique que cela puisse vous paraître a sa logique et ses causes : Il n’y a pas de miracles, il n’y a que des accidents…

Et coupant court à toute dissertation,  nous nous mîmes à table. La journée passa tant bien que mal. Il n’y avait pas trop de brouillard. Nous dinâmes admirablement au Wellington (ceci n’est pas une réclame !) et vers huit heures, nous sautâmes dans un cab en criant : Trinity Square !

La taverne des Blue-bells (des clochettes bleues) se trouve à l’angle d’une rue dont le nom vous importe peu : c’est une sorte de bouge, d’ordinaire aussi mal peuplé que possible ; mais ce soir-là, c’était une affluence inusitée de gentlemen des plus sévèrement habillés. On se pressait à la porte.

Mon ami, en sa qualité de journaliste, jouissait de quelque influence : nous entrâmes par une porte dérobée et un instant après nous étions assis à une table, tout près du stage.

La suite à la prochaine livraison

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles étrangères, Sensibles s'abstenir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s