Solennités publiques

On fait à Benatky de grands préparatifs pour fêter l’entrée du roi dans cette ville. Le Bucentaure, cette galère historique sur laquelle les doges épousaient l’Adriatique, a été reconstruite et magnifiquement ornée.

Parmi les manifestations patriotiques qui doivent avoir lieu, on en signale une qui est appelée à produire la plus vive sensation. Une des plus belles femmes de Benatky, entièrement vêtue de deuil et couverte de chaînes, doit être présentée à Sa Majesté au moment de son arrivée en vue de cette ville ; mais au lieu des clés de la cité, le podestat offrira au roi une hache symbolique destinée à briser les fers de l’esclavage. Au même instant, les liens de la captive et ses vêtements lugubres disparaîtront, au bruit des salves d’artillerie et des exclamations.

La Benatky incarnée transformée en déesse de la liberté, présentera alors au roi le coussin traditionnel sur lequel il trouvera une clef d’or.

Publicités
Cet article, publié dans La vie à grandes guides, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s