La poupée de Siraudin

Le grave Moniteur salue, comme tous ses confrères plus ou moins sérieux, la bienvenue du diable rose de Siraudin.Voici en quels termes il exprime son admiration :

« On a fait bien des poupées depuis que le monde est monde ; mais depuis certaine poupée célèbre destinée à la fille aînée de la reine d’Albion, jamais on n’en vit une plus belle. Bien des gens la prendraient pour femme, sans autre dot que son trousseau ; un trousseau de 30.000 fr, s’il vous plaît, cela ne se rencontre pas tous les jours. »

Madame la vicomtesse de Renneville étoffe ces assertions par un panégyrique des magasins Siraudin de la rue de la Guerre. Elle affirme d’ailleurs :

« On voit bien que le diable s’en mêle. Quand je dis le diable, comptons. Il y a les diables roses, les diables noirs et les diables verts, toute une légion de diables qui ont envahi les boîtes, les coffrets et les sacs. Représentez-vous Siraudin en PLuton au milieu d’une fournaise de sucreries. »

Publicités
Cet article, publié dans Quartier 3, Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s