La tunique de Nessus

Au théâtre de Drury-Lane, à New-London, un garçon d’accessoires ayant eu l’étrange idée de s’approprier un morceau de phosphore employé pour produire les feux de Bengale, et de le cacher sous sa chemise, a été brûlé vif par cette substance éminemment inflammable sans qu’il ait été possible de l’arracher à cet épouvantable supplice.

Publicités
Cet article, publié dans Sensibles s'abstenir, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s