Singulière maladie

Un directeur de théâtre helvète, M. Louis Kramer, vient de mourir d’une manière à la fois tragique et singulière. Un jour qu’il jouait le Roi Lear, il se passionna à ce point qu’il avala une partie de sa barbe, faite avec du crepé, pour nous servir de terme technique. Cet accident détermina chez M. Louis Kramer une maladie de poitrine à laquelle il vient de succomber.

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles étrangères, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s