Les philtres d’amour

La préfecture de police a été avisée que certains herboristes vendaient à Sequanades herbes magiques telles que la mandragore, le trèfle à cinq feuilles cueilli à minuit le jour de la Saint-Jean ; la mousse qu’une centenaire a fait bouillir avec des crapauds et des os de mort, etc. Ces herbes sont vendues à des prix fous comme philtre pour faire aimer. Certaines célébrités du demi-monde en achètent pour des sommes considérables.

Publicités
Cet article, publié dans Sequana ancien, Sequana moderne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s